Comment faire de la langue source un atout de la langue cible?

4 posts / 0 new
Last post
Comment faire de la langue source un atout de la langue cible?

Pourriez-vous proposer des stratégies pédagogiques pertinentes d'intégration de la langue source dans l'enseignement de la langue étrangère? Merci

Vous n'indiquez pas dans vote message le niveau d'enseignement. Néanmoins, votre demande me fait penser immédiatement à ce que peuvent proposer les maîtres de CLIN (ce n'est pas mon cas je ne m'avancerai pas plus là-dessus) ou encore au programme EVLANG (vous trouverez des explications détaillées sur Eduscol).

Deux pistes pédagogiques me viennent de suite à l'esprit :
La première (séance EVLANG) est l'étude d'une lettre écrite dans une langue étrangère et que les enfants doivent comprendre. Cela nécessite qu'ils aient déjà vu la silhouette d'une lettre en langue source pour qu'ils identifient plusieurs éléments de la lettre et éventuellement des mots. J'avais fait cette séance en CM2 (avec une lettre en polonais). J'avais aidé les enfants avec un imagier bilingue de quelques mots seulement.

La seconde est celle que j'ai mise en place cette année dans ma classe de CE1 mais qui peut se faire à n'importe quel niveau avec des adaptations: c'est un projet annuel d'écriture d'un album bilingue français créole (réunionnais). Les enfants ont écrit l'histoire en français déjà -projet d'écriture - et nous allons être aidés par un conteur réunionnais pour la partie en créole. J'en profiterai pour faire un parallèle entre les deux langues (qu'est-ce qui se ressemble, qu'est-ce qui diffère ? Que deviennent par exemple les expressions françaises quand on passe en créole ? y a t-il des équivalents ? ). Ma démarche n'est pas une démarche d'enseignement d'une langue (j'enseigne certes le français dans ma classe mais ni le polonais que je ne connais pas du tout, ni le créole), mais plus une démarche de comparaison linguistique avec notamment prise d'indices textuels. Mais j'espère déjà que cela vous aura donné une première idée du champ des possibles.

Sandrine Marvilliers

Pour pouvoir vous répondre de façon pertinente, merci de préciser le contexte dans lequel vous vous situez (niveau et âge des élèves? quelle langue source ? quelle langue cible ? Objectifs ?
Cordialement

Michel Ouliac
ex-formateur IUFM

Voila un écrit de recherche proposé par la communauté européenne. En espérant que cela puisse vous aider. Mais je rejoins mes collègues, vous nous donnez peu d'indication sur le contexte.

EDELENBOS Peter, JOHNSTONE Richard, KUBANEK Angelika, Les grands principes pédagogiques sur lesquels se fonde l’enseignement des langues aux très jeunes apprenants. Les langues pour les enfants en Europe : résultats de la recherche bonne pratique et principes essentiels, Commission européenne. Direction générale de l’éducation et de la culture/Bruxelles, octobre 2006, 202 p., annexes téléchargées du site http://ec.europa.eu

Dans le cadre du plan d’action mené en 2003 par la Commission européenne sur la promotion de l’apprentissage des langues et la diversité linguistique, une recherche a été menée à travers l’Europe pour repérer les bonnes pratiques, les grands principes pédagogiques qui régissent l’enseignement/apprentissage des langues et évaluer les conséquences de ces principes. Quatre modèles principaux de formation linguistique font leurs preuves.

Thierry Chevallier