Pourquoi le sang coagule-t-il lorsqu'on se coupe?

2 posts / 0 new
Last post
Pourquoi le sang coagule-t-il lorsqu'on se coupe?

Voici la question de Florient : "Pourquoi le sang coagule-t-il lorsqu'on se coupe? Si c'est parce qu'il est en contact avec l'air, pourquoi cela ne se produit pas aussi dans le corps puisque le sang transporte l'oxygène ?" (Nous étudions le sang, le cœur, la circulation... Je vous adresse la question telle qu'il l'a posée en classe. Ne sachant que répondre, je lui ai dit que j'allais me renseigner.

La remarque de Florient est pertinente. En effet, ce n'est pas le contact avec l'oxygène qui provoque la coagulation du sang. Rappelons qu'une seule goutte de sang contient plus de 250 millions de globules flottant dans un liquide de couleur paille, le plasma. Ces globules constituent environ 40 % du volume total de sang. Il existe trois types de globules aux fonctions différentes: les globules rouges transportent l'oxygène et le gaz carbonique, les globules blancs défendent l'organisme contre les microbes, les plaquettes interviennent dans la coagulation. Dans une goutte de sang, se trouvent environ 15 millions de plaquettes (il y a moins de globules blancs, mais plus de globules rouges). Formées dans la moelle osseuse, les plaquettes ont une forme ronde ou ovale. Elles vivent 5 à 8 jours. Lorsqu'un vaisseau sanguin est abîmé et que le sang s'échappe, les plaquettes se collent au bord de la plaie et libèrent une substance qui attire d'autres plaquettes. Elles émettent des protéines appelées "facteurs plaquettaires", qui enclenchent une série de réactions chimiques transformant le fibrinogène des protéines plasmatiques (soluble dans le sang) en fibrine (sa forme solide). Les brins de fibrine s'entrecroisent et forment une sorte de filet qui piège d'autres globules et arrête le saignement. Un caillot se forme ainsi progressivement. Il empêche l'écoulement de sang. En séchant, il se rétrécit et fournit une charpente pour reconstituer le vaisseau sanguin abîmé. Quand la blessure guérit, les substances coagulées s'affermissent en une croûte dure et sèche à la surface de la plaie, protégeant le travail de réparation qui se poursuit dessous.

Attention: les globules et les brins de fibrine sont très petits; il faut un microscope pour les observer.