My comments

Title Approved Comments
Lancement du projet thématique « Les écrans, le cerveau... et l'enfant » Yes

Il s'agit de journées de formation issues du catalogue de l'offre des Maisons pour la Science (ici celle du centre nationale) : http://www.maisons-pour-la-science.org/

Lancement du projet thématique « Les écrans, le cerveau... et l'enfant » Yes

Doublement génial !

Naissance des especes Yes

Bonjour,

En attendant des précisions, commes demandées par Marie, nous pouvons proposer à la classe de regarder la séance du module "A l'école de la biodiversité" consacrée à ces questions. Peut-être les élèves pourront-ils avancer dans leur réflexion, autour de l'activité proposée.

Pour y avoir accès, il suffit d'être connecté sur le site de La main à la pâte, de cliquer sur "s'inscrire à ce groupe" en haut à droite du site du module :
http://www.fondation-lamap.org/biodiversite

... puis de télécharger la séance ici.

observer du poisson acheté avec les élèves au marché Yes

Bonjour Dominique,

Il est effectivement possible de travailler en classe autour du squelette des "poissons", à partir de spécimens achetés sur le marché et bouillis. La chair se détache alors aisément. Avant d'y procéder, il est possible d'observer la morphologie du poisson entier, et de faire dessiner aux élèves le squelette du poisson tel qu'ils se le représentent, avant d'aller voir plus loin, afin de collecter leurs idées initiales.

La tête du poisson est composée de nombreux petits os qui seront observables même s'il sera difficile pour les élèves de le recomposer de façon précise, mais ils pourront constater cette nature composite et repérer la mandibule mobile. Le reste du squelette sera bien observable : les vertèbres et épines neurales, les nageoires rayonnées (et les différentes régions où elles s'insèrent).

Ce sera l'occasion :

- de se questionner sur la nature de ce squelette (et sur la validité du mot "arête") : chez la plupart des "poissons" du commerce, ce squelette est osseux. Chez les raies et les requins (on trouve des roussettes en poissonnerie, par exemple), au contraire, ce squelette est cartilagineux. Le terme de "poissons" rassemble donc plusieurs groupes d'animaux très différents, y compris par la nature de leur squelette.

- de s'interroger sur les autres animaux qui ont - comme le poisson - un crâne, des mâchoires, une colonne vertébrale... et d'initier une réflexion en anatomie comparée, voire sur le relations de parentés entre les espèces. Dans ce cadre, il est très intéressant de comparer sur des planches les nageoires des poissons avec les membres des tétrapodes (par exemple la grenouille, le lézard, le chat, l'homme...).

- de remarquer la légèreté de ce squelette (l'animal est "porté" par l'eau) mais aussi l'abondance de la musculature de l'animale (que l'on a retiré), et de réfléchir au mode de locomotion de ces animaux.

- de s'initier au dessin d'observation, pourquoi pas.

projet "Les écrans, le cerveau… et l’enfant" Yes

Bonjour Catherine et un grand merci pour ce message !

La totalité des 1000 exemplaires gratuits a trouvé preneur depuis le 14/02/13, néanmoins les séances de classes ainsi que les supports multimedia sont accessibles gratuitement, sur simple inscription sur le minisite dédié au projet. Il est également possible de télécharger chaque séance du module en PDF, en cliquant sur l’icône "pdf" en haut de chaque page web de séance.

Si vous êtes inscrit sur le site de La main à la pâte, il vous suffit de vous connecter à votre compte puis de vous rendre sur le minisite du module : http://www.fondation-lamap.org/cerveau/ : là, en haut à droite de cette page d'accueil, se trouvera alors un lien intitulé "s'inscrire à ce groupe".
Si vous n'êtes pas inscrit, vous pourrez le faire sur cette page.

Par ailleurs, si vous teniez vraiment à une version papier, le module est disponible à la commande sur le site de l'éditeur.

Encore merci !

Lancement du projet thématique « Les écrans, le cerveau... et l'enfant » Yes

Je serai à ces journées, Francine : on s'y verra !

Caméléon Yes

Le caméléon rencontré à La Réunion (où il est connu sous le nom commun d'"endormi" ou "caméléon panthère") appartient à l'espèce Furcifer pardalis. Cette espèce était initialement endémique de Madagascar et a été introduite par l'Homme à la Réunion.

Mâle et femelles sont tous deux capables de variations de couleurs, mais dans des gammes différentes : les femelles possèdent des gammes de couleurs plus ternes, les mâles varient - eux - dans des gammes de couleurs beaucoup plus vives. Il existe de plus des caractéristiques de couleurs propres aux populations de caméléon panthère de chaque région malgache.

Une telle différence de gamme de couleurs entre le mâle et la femelle relève du dimorphisme sexuel, c'est à dire l'ensemble des différences morphologiques plus ou moins marquées entre les individus mâles et femelles d'une même espèce. Le dimorphisme peut porter sur la couleur, comme ici, mais aussi sur la taille, le métabolisme, l'odeur, le comportement... On peut citer d'autres exemples, par exemple chez le faisan, le paon, le poisson guppy, bon nombre d'espèces de papillons... où mâles et femelles présentent de grandes différences dans leurs caractéristiques morphologiques. Très souvent, c'est le mâle qui possède des couleurs plus vives.

L'origine évolutive de ces différences s'explique généralement par la sélection sexuelle, qui est l'un des mécanismes de l'évolution (au même titre que la sélection naturelle). Ce concept résulte de la compétition qui existe pour la reproduction, entre individus d'une même espèce.
Chez beaucoup d'espèces (comme chez le caméléon panthère), ce sont les femelles qui exercent une sélection sur les mâles, en favorisant certains d'entre eux avec lesquels elles vont se reproduire de façon préférentielle. Des situations inverses où le mâle exerce une sélection sexuelle sur la femelle existent chez d'autres espèces.
Ici, les femelles vont favoriser les mâles présentant des couleurs plus vives. Elles vont donc avoir plus de descendants mâles ayant ces mêmes couleurs. Au fil des générations, les mâles présentant ces couleurs vives vont devenir majoritaires dans la population, ce dimorphisme sexuel pouvant finir par devenir caractéristique de l'espèce, comme chez le caméléon panthère.

Pourquoi des couleurs vives ? La vivacité des couleurs est généralement liée à l'état de santé de l'individu, cette coloration étant le signe de sa bien portance dans l'environnement qui est le sien. C'est en quelque sorte un "indicateur" de ses capacités biologiques, elles mêmes le reflet de sa qualité génétique. Ces couleurs sont également une garrantie du succès de reproduction des futurs descendants : choisir un beau mâle pour l'accouplement augmente les chances d'avoir un "fils" lui-même dôté de beaux attribus, et perpétuer ses gènes au fil des générations (cette théorie s'appelle la "sexy son hypothesis").

Dans certains cas, de tels phénomènes conduisent à l'apparition de caractères morphologiques contraire aux nécessités de survie (c'est la "théorie du handicap"), comme la queue majestueuse du mâle paon, ce dernier signalant de façon caricaturale : "j'ai des gènes si bons me donnant des capacités biologiques tellements performantes que je peux me permettre de dépenser ces ressources inutilement, voire de façon handicapante. Choisis-moi. Et en prime, tes futurs petits (mâles) seront égalements choisis par les femelles".

La caricature s'arrête là. Ces "choix" (ici des femelles) et l'apparence des mâles sont bien sûr inconscients : le comportement de choix lui-même est le résultat d'un phénomène de sélection. Les femelles qui avaient tendance (initialement par hasard) à choisir des mâles reproducteurs colorés ou à queue longue (et donc robustes) produisaient des descendants mâles également colorés, robustes, ayant eux-même plus de chances de se reproduire, ainsi que des descendantes femelles porteuses du même comportement de "préférence". Au fil des générations, les femelles présentant ce comportement de "choix des mâles colorés" sont devenues majoritaires dans la population, accroissant par conséquent d'autant la tendance des mâles à revêtir des couleurs vives.

DVD de Noël Yes

St Nicolas était en mission spéciale, cette année !

DVD de Noël Yes

Ton film est dans le dossier \Documents\Presentations des participants\guyon\

De quel autre film parles-tu, Elisabeth ? S'il s'agit des petits films tournés par exemple en musique, ils sont avec les photos.

Compte-rendu de Graines de Sciences 14 Yes

Fantastique ! Un grand merci !

De mon côté, je grave une première série de DVD ce matin !

Appel à candidatures Prix La main à la pâte 2013 Yes

C'est : beatrice.ajchenbaum-boffety@academie-sciences.fr

Appel à candidatures Prix La main à la pâte 2013 Yes

C'est tout à fait ça ! L'appel à participations est lancé maintenant pour que chacun puisse garder à l'esprit l'idée de réunir les pièces, prendre les photos, garder les productions d'élèves etc. tout au long des projets de cette année. C'est à la fin de l'année scolaire que les dossiers ainsi constitués pourront être envoyés aux Prix ! Si tu as des questions, je peux te mettre en contact avec la personne qui s'en occupe !

Compte-rendu de Graines de Sciences 14 Yes

Fantastique idée, même ! C'est formidable de lire des nouvelles comme celles-ci, Sophie ! Si tu veux, je peux encore ajouter les fiches sur le DVD, dans ce cas, tu peux me les envoyer par e-mail (gabrielle.zimmermann@fondation-lamap.org) !

Compte-rendu de Graines de Sciences 14 Yes

C'est tombé comme ça vraiment par hasard !

Sélection de photos de GDS14 Yes

Tu as raison, Michel, partageons la ici ! Voici Messier15 !


Merci à tous ! Yes

Si si, ça marche très bien Elisabeth, on te lit parfaitement !

Merci à tous ! Yes

De la part de David :

Bonsoir à toutes et à tous,

Ce petit Email pour vous remercier de votre accueil, ainsi et surtout du sérieux et de l’intérêt que vous avez porté à la présentation que vous avez assidument écouté. Toutes les questions furent constructives et ont permis de faire avancer le débats en espérant que mes réponses aient pu répondre à la majorité de vos interrogations.

Vous faites tous dorénavant parti du « Twister Gang » et peut-être que vous n’ouvrirez plus le robinet sans une petite pensée pour ces demi-journées de sensibilisation.

Très bonne continuation dans vos activités respectives

David

Sélection de photos de GDS14 Yes

Si le gluon fait des siennes, Sylvie, tu peux télécharger 7-zip (ici), il t'aidera à dézipper le fichier !

Graines de Sciences 14 en approche ! Yes

Un petit mot pour bien vous rappeler de prendre une lampe de poche pour les déplacements nocturnes, mais aussi pour vous dire de prendre des vêtements, chaussures et chaussettes assez chauds, au cas où nos observations du ciel se feraient à la fraîche. D'après Noël (l'astronomie qui sera des nôtres), il peut faire bien froid, et quand on bouge peu, on apprécie le gros pull et les chaussettes en laine !