Quel album pour aborder ombre et lumière?

2 posts / 0 new
Last post
Quel album pour aborder ombre et lumière?

Dans le cadre de mon prochain stage en responsabilité en cycle 1, j'aimerais aborder la notion d'ombre et de lumière à partir d'un album mais cela semble difficile à trouver.

Avez-vous quelques titres à me proposer ?

Merci

Bonjour,

Je me permets, dabord, de vous adresser la réponse de Marina Hvass-Faivre à une question (provenant du réseau des questions pédagogiques), sur comment aborder la notion d'ombres avec des élèves de Moyenne section.

25/02/2001 Réponse de Marima Hvass-Faivre d arcier :
- D'abord se demander pour quoi on aborde ce sujet, vers quels objectifs souhaite-t-on se diriger. On peut en avoir deux : l'ombre est l'absence de lumière, la lumière se propage en ligne droite.

- Repérer les obstacles :
+ le "bain" de lumière dans lequel nous vivons. En effet, c'est relativement récent, mais, dans notre habitat, tout est fait pour éviter les zones d'ombres (murs clairs, voire blancs, sources de lumière nombreuses, qui diffusent partout...) si bien qu'il n'y a plus d'ombres nettes et que la lumière nous apparaît presque comme l'air nous entourant et non comme des "flèches" rectilignes.
+ Lombre n'est pas équivalente à la lumière : il ne peut y avoir de la lumière à partir de l'ombre (les rôles ne sont pas symétriques).

- Propositions d'expériences et de jeux
En Maternelle, il s'agit plutôt d'approches multiples (et convergentes) que de progression.

+ Mettre son ¦il dans l'ombre d'un objet, obtenue avec une lampe électrique (pas trop puissante) et s'apercevoir qu'on ne voit plus la source. Les camarades constatent aussi que l'¦il n'est pas éclairé. Changer de place : lumière, pas de lumière.

+ La lumière de la diapositive interceptée par un obstacle, ne parvient plus sur l'écran. On voit une ombre noire (de même forme que l'écran). Cela donne l'idée que l'ombre noire correspond à l'Absence de lumière.

+ Remarquer que l'ombre est TOUJOURS du côté opposé à la source de lumière par rapport à l'objet.

+ Reconnaître la similitude de l'ombre et de l'objet, avec les limites de cette similitude due au passage du volume (3D) à la surface (2D). Cela peut déboucher sur le théâtre d'ombres chinoises. (Attention, il faut une source de lumière "ponctuelle" : le Soleil ou bien une ampoule électrique de petite dimension par rapport à sa distance de l'écran. Sinon les ombres sont floues).

+ Repérer, si possible (sans insister), l'alignement de la source, de l'objet et de l'ombre, par exemple avec une ficelle tendue (ou une grande règle) passant par la source de lumière, par un point repérable de l'objet et le point similaire de l'ombre.

+ Jouer "à chat" avec les ombres des copains.

+ Constater qu'un objet placé devant une seule source de lumière ne reçoit de la lumière que sur une face. Verbaliser le fait que si ce n'était pas le cas, la lumière ferait le tour de l'objet, reviendrait par derrière. Or la lumière va tout droit.

+ Placer un objet de telle façon qu'il soit dans l'ombre d'un obstacle : l'enfant voit la source de lumière, en place mais éteinte, et l'obstacle. Ce peut être un réinvestissement des activités qui précèdent, ou une évaluation d'une première approche de la propagation rectiligne.
Vous pouvez aussi vous inspirez du travail de l'activité Ombres que vous trouverez sur le site Sciences de la Savoie (73) (via le site de La main à la pâte, rubrique "Autres sites", puis "les sites du réseau la main à la pâte")
Je peux aussi vous conseiller : Zisso et les ombres perdues, Benoît Perroud, Didier Jeunesse, Coll : Huluberlu, 2001
Bien cordialement
Bruno Plault